Retour  
 
 
Information téchnique - Compost Liquide au Domaine Jean-Paul Schmitt
 

Article Viti. N° 311. Juillet-Août 2007

 

FOCUS FERTILISATION Choisir le compost liquide

Depuis une dizaine d'année, le vignoble s'intéresse aux amendements organiques et plus particulièrement aux composts. Ceux-ci s'épandent le plus souvent par voie solide, une pratique souvent délicate à mettre en œuvre car elle nécessite des épandeurs adaptés pour obtenir un épandage homogène. La difficulté consiste à obtenir un compost ni trop gras ni trop sec et bien grumeleux. Les composts visent soit à enrichir la terre en matière organique, soit à apporter de la vie au sol pour stimuler ses fonctions biologiques. Mais la technique est confrontée à une loi générale: la faune du sol vit très majoritairement enfouie à l'abri de la lumière. Et de nombreux micro-organismes du sol sont d'ailleurs sensibles aux UV.
Pour contourner le problème, une autre voie consiste à apporter du compost par voie liquide. Un seul viticulteur pratique de cette manière en Alsace, il s'agit de Jean-Paul Schmitt à Scherwiller, qui a par ailleurs obtenu le Trophée d'excellence au concours " pinot gris du monde ". Le liquide est épandu par temps humide, il s'écoule dans la terre, ainsi les micro-organismes sont tout de suite protégés. En outre, cette manière de procéder convient bien au monde viticole qui a l'habitude de travailler avec les milieux fermentaires liquides. .
" On commence par élaborer un levain concentré à base d'algues, de bactéries et de champignons saprophytes qui vivent donc de la matière organique en décomposition. Ce levain est multiplié pendant 24 heures en milieu aérobie avec de l'eau additionnée de déchets végétaux, du fumier de bovin, des végétaux très ligneux et du purin qui enrichit le milieu en azote. Le milieu doit rester très concentré. Il est épandu par temps humide et surtout pas par temps sec " explique Jean-Paul Schmitt.

Cette méthode donne, semble-t-il, de bons résultats. " L'effet végétatif est assez spectaculaire, cela règle les problèmes de faiblesse et donne une vigueur équilibrée " . Ce compost confère également à la terre une belle structure grumeleuse. Comme toutes les méthodes de stimulation biologique, leur réussite dépend également des conditions générales d'exploitation de la vigne. L'abus de biocides agit en sens inverse. De même, le choix de génétiques trop vigoureuses pour les porte-greffes (S04 sur ces terroirs du Rittersberg) et le cépage ne facilite pas la régulation du végétal.


Jean-Paul Schmitt, viticulteur à Scherwiller, a obtenu le Trophée d'Excellence
au concours pinot gris du monde 2007.

Extrait de: VITI. N° 331. Juillet-Août 2007 - page 11

 
  L'article en PDF à télécharger    
 

 

réalisé par Bernd Koppenhöfer - mise à jour le 5.3.2008

TOP